François FILLON s'exprime dans les colonnes du "PARISIEN".

"La clé de notre redressement, c'est la lutte contre le chômage. Je pense que passer de 10 % de chômage à 4 ou 5 %, ce qui est un quasi-plein-emploi, est possible en cinq ou six ans. C'est long. Donc, je propose de baisser immédiatement les cotisations sociales payées par les salariés ce qui fait augmenter le salaire direct". (Le Parisien)

Fran_ois_Fillon

Ce que notre candidat n'oubliera pas lorsqu'il sera aux commandes du pays c'est que tout est une question de confiance et de stabilité entre les Français et leur président : les deux sont nécesaires sur le long terme et se vérifient sur le même horizon. François FILLON a l'expérience de diriger la France; il nous l'a démontré et le fera encore. 

Souvenez-vous d'Antoine PINAY, de René MONORY, de Raymond BARRE : les trois ont été des serviteurs dévoués de la République française et eurent des qualités proches de celle du futur président FILLON.