Après trois mandats à la tête de l'assemblée régionale de l'Île de France, Jean-Paul HUCHON a accepté, à contrecoeur et avec un sentiment d'injustice, de céder la place à Claude BARTOLONE qui était président de l'Assemblée Nationale. Cela pouvait ressembler au fameux jeu des chaises musicales mais les électeurs franciliens n'ont pas accepté ce tour de passe-passe. C'est Valérie PECERESSE qui a été élue présidente de la Région Île de France.

Le malheureux BARTOLONE a été battu et s'en est trouvé fort marri, au point qu'il est tombé malade peu après cette élection.

Cependant, sa majorité de gauche à l'Assemblée Nationale a eu pitié de lui et l'a aussitôt rétabli dans ses fonctions anciennes par une sorte de cooptation entre camarades, une désignation soft comme un câlin.

jean_paul_huchon

Il ne restait plus qu'à trouver un lot de consolation pour JP. HUCHON qui avait cédé sa place au perdant. Cela a été fait, en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, par Manuel VALLS, premier ministre et très cher ami, qui verrait bien son copain président de "l'Autorité de régulatin des activités ferroviaires et routières" (ARAFER). Un poste à 148 000 € euros bruts par an.

Donc, rassurez-vous pour Jean-paul HUCHON tout va bien. Vous avez dit : chômage ? Non pas pour lui.