Vu du Donon

23 octobre 2017

Les déceptions de certains vols low-cost.

Volotéa fait maintenant les liaisons TOULOUSE - STRASBOURG. Les vols aller-retour Toulouse - Strasbourg du 20/10 et 22/10 - V72093, confirmation : ECV18E ont cumulé plus de 3h40 de retard. Il n'y a eu aucune explication valable. Quel mépris pour les clients. Est-ce cela le low-cost ?

un__ne

Pour qu'il y ait une indemnisation, il faut que le retard par vol soit supérieur à trois heures. Mais au moins, les passagers de cette compagnie pourraient-ils être traités avec respect et politesse.
Les managers de cette compagnie concernée devraient être convaincus de cette obligation morale.

 

Posté par Vu du Donon à 00:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


16 septembre 2017

Le courage de parler VRAI !

poutine

Vladímir Vladímirovich Poutine, Président de la Russie, a reçu à Moscou la visite du roi d’Arabie Séoudite. Avant de partir, le roi lui a dit qu’il voulait acheter un grand terrain et construire, bien sûr avec de l’argent entièrement arabe, une grande mosquée dans la capitale russe. « Aucun problème », a répondu Poutine, « mais à une condition : que vous autorisiez que soit construite également, dans votre capitale arabe, une grande église orthodoxe ».
« Cela ne peut pas être », dit le roi arabe. « Pourquoi ? » a demandé Poutine.  
« Parce que votre religion n’est pas la vraie et nous ne laissons pas tromper le peuple.

- Je pense la même chose de votre religion et, cependant, je vous permettrais de construire votre temple s’il y a réciprocité. Par conséquent, nous avons là épuisé ce sujet.»

Mais Poutine ne s’arrête pas là. Dans un discours devant le Parlement russe, se référant à des tensions avec les minorités ethniques, il dit : « En Russie vivez en tant que que Russes ! Toute minorité, d’où qu’elle vienne, qui veut vivre en Russie, travailler et manger en Russie, doit parler russe et respecter les lois russes. S’ils préfèrent la Charia et vivre une vie de musulmans, nous leur conseillons d’aller des lieux où ce soit la loi de l’État. La Russie n’a pas besoin des minorités musulmanes ; ces minorités ont besoin de la Russie et nous ne leurs garantissons pas de privilèges spéciaux pas plus que nous n’essaierons de changer nos lois, en les adaptant à leurs souhaits. Les traditions et coutumes russes ne sont pas compatibles avec le manque de culture et les formes primitives de la Charia et l’Islam. ».

Si nos dirigeants avaient le même courage, les futures générations françaises seraient réellement plus à l'abri des tendances expantionnistes de certains peuples et de quelques religions. A force de chercher à plaire à chacun, nous risquons les plus gros dangers !

Posté par Vu du Donon à 22:02 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 mai 2017

De Toulouse à Périgueux en quelques jours.

Il m'avait semblé que le week-end de l'Ascension était tout indiqué pour rendre visite à mon plus jeune fils Philippe qui contribue au développement de l'aéronautique civile : SAFRAN - LABINAL pour AIRBUS. Je me suis donc rendu à Entzheim pour me retrouver 90 minutes plus tard à l'Aéroport de TOULOUSE-BLAGNAC. Mon premier jour était consacré à revoir TOULOUSE, plus précisément Le Capitole et sa fameuse Salle des Illustres.                                                                                                                                    

P1010914

P1010900

P1010901

P1010904

P1010906

Aussitôt après, ce fut la Basilique Saint SERNIN où l'on rend hommage à Saint SATURNIN, évèque et martyr. Dans cette église est exposée actuellement un retable composé par ARCABAS, un peintre nommé Jean-Marie Pirot né en 1926 en Moselle. Cette oeuvre d'art très colorée devrait être acquise par la ville pour enrichir cette basilique.                                                                        

P1010922

P1010926

P1010927

P1010930

 

 

 

 La prise de contact avec Toulouse ne serait pas complète sans retrouver un des haut-lieux des Dominicains qui étaient très présents dans la ville rose depuis 800 ans; je me suis donc rendu au Couvent des JACOBINS, aujourd'hui un musée qui reste une grande invitation au recueillement.                                                                                                    

P1010931

P1010932

P1010934

P1010937

P1010939

 Les deux précédentes vues sont le quai de la Daurade et le pont sur la Garonne, lieu de rendez-vous très fréquenté. Le même jour dès 16 heures, Philippe m'a piloté jusqu'à PERIGUEUX dans le PERIGORD NOIR où l'hôtel qu'il avait choisi, se trouve en contrebas de la merveilleuse Cathédrale SAINT FRONT aux multiples tours. L'autel est central et le Sacré-Coeur particulièrement accueillant. La ville est le chef-lieu de la Dordogne et compte 32 000 habitants.

P1010945

P1010948

P1010950

P1010949

P1010952

Dès le lendemain, après un copieux petit-déjeuner, départ vers les Jardins suspendus de MARQUEYSSAC à Vésac où la main de l'homme a embelli la nature si cela est possible. Le paysage de cette vallée de la Dordogne nous invite à la contemplation et la gastronomie. Le fleuve est sillonné de toutes sortes d'embarcations dont le rôle économique avait été important dans le passé. Aujourd'hui, le trafic est surtout touristique.

P1010956

P1010958

P1010959

P1010962

P1010964

Après cette promenade idyllique, nous nous sommes dirigés vers le Château de CASTELNAUD voisin puis ROCAMADOUR sur ses trois niveaux. Je reconnais que mon fils m'avait composé une belle balade dans une des belles régions de France. Histoire, spiritualité, gastronomie, architecture, tout est réuni pour notre plaisir.

P1010988

P1010994

P1010996

P1010993

P1010989

 Au retour, le ciel dégagé m'a permis d'apercevoir le Lac Léman et le grand jet d'eau devant Genève puis le Lac de Neuchatel à proximité duquel habite mon fils Laurent avec son épouse et ses trois enfants. Les pensées vont vite en avion !

Posté par Vu du Donon à 21:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 mai 2017

La Divine Providence à Ribeauvillé.

Comment une petite ville du Haut-Rhin a-t-elle pu donner un tel essor à l'éducation de jeunes filles particulièrement de la campagne ? Il m'a semblé intéressant d'aller revoir ce berceau où, depuis 1783 s'installent les soeurs de la Divine Providence de Ribeauvillé. En réalité, c'est le Père Louis KREMP, vicaire à Molsheim, qui a voulu répondre à un besoin urgent de son temps : l'instruction gratuite des jeunes filles. Pour ce faire, la Congrégation des Soeurs de la Divine Providence s'installe en 1819 dans un ancien couvent des Dominicains.

P1010864

P1010865

J'ai toujours été très sensible à ces soeurs de Ribeauvillé car j'avais une tante, Anna VOEGTLI (1904/2000), qui avait pris le voile dans cette congrégation. Plus tard, les soeurs de Ribeauvillé ont enseigné une grande partie des jeunes filles alsaciennes vers la fin du XIX ième siècle en Alsace.

Economiquement, le vignoble a poussé au développement de ce secteur et les traces de cette prospérité sont encore bien visibles aujourd'hui.

Je suis donc retourné récemment à Ribeauvillé pour en constater les effets dans la ville mais aussi tout autour.

P1010841

P1010845

P1010846

P1010848

P1010849

 

 

 

 

 

Culturellement, Ribeauvillé a su développer l'image des fameux "Pfifferbrieder" que l'on retrouve un peu partout et en particulier lors d'une fête du début de l'automne qui connait un grand succès.

P1010841

P1010851

P1010853

Ribeauvillé vaut bien une visite et ses trois châteaux qui la surplombent, méritent le détour. Mais il n'y a pas que le bon vin puisque vous pourrez goûter sur place la source d'eau minérale CAROLA, pétillante ou plate.

Posté par Vu du Donon à 00:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 mai 2017

Ne les laissez pas abîmer la France.

terre_transpercee

Nous voici arrivés à une échéance où chaque électeur doit se poser la question : "que dois-je faire pour protéger la France, cette nation que plus de quinze siècles de travail et de convictions ont placé aux premiers rangs de l'humanité" ? Moralement et économiquement.

Voilà qu'au détour d'une élection truquée, qu'à l'aide de manigances inavouables, certains se sont cru permis de fausser la démocratie, ce qui revient à tromper - une fois de plus - leurs propres électeurs de l'année 2012.

Bref, nous avons le choix entre la responsable d'un parti d'extrême droite dont le fondateur n'a jamais caché ses opinions outrancières. Marine Le Pen s'est construit un profil qu'elle croit attirant, séducteur et chaleureux mais qui est en réalité un masque derrière lequel se cache le racisme, la xénophobie, le nationalisme le plus rude. La peur est sa marque de fabrique.

Je ne peux pas m'empêcher de penser aux USA où il a fallu voter une loi fédérale pour interdire la ségrégation raciale à l'école, dans le monde du travail, au gouvernement et dans les lieux publics et cela se passait en 1964 (l'année où j'ai passé mon baccalauréat), pas si loin que cela, un an après l'assassinat du Président KENNEDY. Et nous accepterions de prendre le risque de revenir en arrière ? Non, ne laissons pas démolir par des extrêmistes en costumes et cravates, un pays qui est le fruit du travail de nos familles et de nos parents. Pour moi, il ne saurait être question de voter pour Marine Le Pen, à cause de tout ce qui précède.

En face, on nous propose un homme encore jeune, avec des études et une ambition qu'il ne cache pas. Hollande se sert de lui parce qu'il n'a pas su rester dans la course à cause de ses échecs au Parti socialiste et à la tête de l'Etat. Hollande cherchait une marionnette mais il n'a pas su tirer les ficelles efficacement. Donc, Emmanuel Macron s'est entouré d'hommes expérimentés, très riches et patrons de médias ou anciens banquiers : Patrick Drahi, Xavier Niel, Pierre Bergé, Jean-Michel Baylet, Bernard Mourad, Jean-Daniel Lévy. Ces parrains (et pas une femme) sont propriétaires en partie de : Numéricable, SFR, RMC, BFMTV, L'EXPRESS, Libération, Interactive, La Dépêche, Le Midi Libre, Illiad-FREE, Le MONDE.

E. Macron a recherché l'aide des anciens socialistes : Bertrand Delanoë, Gérard Collomb, Jacques Attali, Thierry Pech, et...François Bayrou. D'autres se sont annoncés plus récemment pour les bons postes. Il n'ose pas donner le nom du futur premier ministre, ni des membres de son gouvernement. Est-ce la surprise du chef ?

Macron a étonné les électeurs par le flou de son programme. Il disait d'abord qu'une élection présidentielle ne se joue pas sur un programme. Il dit que c'est un homme face au peuple; donc, il faut faire plaisir à tout le monde, à tous les métiers, aux fonctionnaires, aux paysans, aux banquiers et aussi aux jeunes. A force de se disperser ainsi, ne risque-t-il pas de ne rien faire complètement ? Que fera-t-il en faveur des retraités, des artisans, de la police et de l'armée ?

Saura-t-il veiller sur tout le monde, surtout ceux qui sont dans le besoin, et que fera-t-il pour la sécurité dans le pays ? Quels projets a-t-il pour maîtriser l'immigration légale et illégale ? Quelle est sa position entre réfugiés et migrants économiques ?

Pour un candidat-président, Emmanuel Macron s'est entouré de trop de soutiens qui sont divergents; ils tirent dans des directions opposés; il faudra savoir garder le cap de sa politique en disant "non" le moment venu. Aura-t-il une majorité à l'Assemblée Nationale ? Ne va-t-il pas gouverner à grands coups d'ordonnances ? Où est la démocratie avec les ordonnances et l'article 49-3 ?

Pour moi, avec toutes ces inconnues, il ne saurait être question de voter pour Emmanuel Macron parce qu'il s'est rendu complice des manoeuvres de Hollande, en connaissance de cause et pour son bénéfice personnel. L'avenir de la France ne peut plus se jouer qu'aux élections législatives. Rendez-vous en juin ! Notre salut tiendra à une saine cohabitation; et pourquoi pas ?

  

Posté par Vu du Donon à 23:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


30 avril 2017

Les Trois-Epis en Alsace.

P1010678

Un dimanche ensoleillé est une invitation à la promenade, pourquoi ne pas gravir la colline à proximité de COLMAR ? C'est là-haut que serait apparue à un bucheron de la région une dame qui portait dans une main trois épis de blé et dans l'autre un glaçon.  C'était au xv ème siècle, une époque où ce genre d'évènement laissait des souvenirs dans la population.

Une chapelle en bois fut édifiée à l'endroit de l'apparition, puis d'un sanctuaire à l'autre, nous pouvons admirer aujourd'hui une belle église construite en 1968;

P1010680

c'est Notre Dame de l'Annonciation dont les trois flèches symbolisent ces trois épis originels. Le parti architectural retenu pour la construction est fait d'espace, de clarté et trois puits de lumière projettent sur le choeur une belle clarté mystérieuse. Le précédent sanctuaire se situe à une cinquantaine de mètres en plein centre du village.

Evidemment, il me parait difficile d'aller aux TROIS-EPIS sans me diriger vers la statue du Sacré Coeur, appelée GALTZ. Elle s'élève sur un promontoire à vingt minutes de marche facile des dernières maisons du village. Ce Sacré Coeur étend ses bras dans une attitude protectrice du pélerinnage, il a été placé là en signe de reconnaissance d'avoir éviter les dégâts de la Première mondiale.

La photo du milieu est un souvenir de Félix SPITZ, ancien président du Club Vosgien de Colmar durant 30 ans.

P1010694

P1010695

P1010682 (2)le galt

Posté par Vu du Donon à 18:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 avril 2017

Breisach : une ville très convoitée.

Le 23 avril, j'ai traversé le Rhin (prémonition ?) pour aller visiter la petite ville de BREISACH am Rhein. La partie la plus ancienne a été construite sur un piton volcanique dominé par la Cathédrale Saint Etienne.

P1010643

P1010647

P1010648

P1010650

P1010659

 

 

 

 

 

Rien que son maître-hôtel sculpté en 1523/26 par Hans LOI mérite le voyage. Le tout domine le Rhin qui bénéficie à cet endroit d'une belle activité économique car le Canal d'Alsace est à deux pas avec sa succession de centrales hydro-électriques que la France a hérité du Traité de Versailles.

Pour s'orienter dans cette ville, il suffit de se repérer sur les flêches de la cathédrale. C'était le jour de la Première Communion ! Les enfants ont été conduits en cortège avec prêtre, enfants de choeur et fanfare municipale jusque dans l'église. Le cortège très coloré est passé à côté du "taureau de Breisach" jailli des pavés de la place.

P1010669

P1010661

P1010672

P1010651

 

 

 

 

 

Il y a dans cette ville beaucoup de bâtiments anciens, une foule de monuments et des maisons très coquettes. J'y ai trouvé aussi le restaurant qu'il me fallait, en cette saison d'asperges, avec le bonhomme "Soleil".

A la sortie de l'office, les fidèles se sont attardés sur le parvis. Une partie de la ville est classée au "Patrimoine Mondial de l'UNESCO". Je vous recommande cette belle visite qui avait séduite Louis XIV. A quelques kilomètres de là, vous trouverez NEUF-BRISACH l'oeuvre du génial VAUBAN.

Posté par Vu du Donon à 20:49 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

19 avril 2017

Savoir où vous voulez aller !

Je ne sais pas si vous avez pris le temps de regarder le JT de TF1 ce soir durant 15 minutes. Moi, j'ai tenu à être devant mon écran parce que l'élection présidentielle du dimanche 23 avril sera déterminante. Ce dimanche à 20 h., sur les 11 candidats qui se trouvent dignes de participer à un débat démocratique, il n'y en aurait plus que deux dans "la course". Evidemment, mon choix est fait : je voterai pour François FILLON parce que je le connais et l'apprécie depuis des années où il a débuté sa vie politique aux côtés de Joël LE THEULE, puis de Philippe SEGUIN et Jacques CHIRAC et avec Nicolas SARKOZY.

l_hermione

Chaque fois, il a été droit et respectueux de ses engagements. Ce soir encore, ses réponses faites aux deux journalistes devant plusieurs millions de téléspectateurs ont parfaitement reflété ses convictions qu'il n'a jamais cachées. Cela me plait et me rassure de confier le gouvernail de la France à François FILLON. Je vous y engage; ne partez pas à l'aventure avec d'autres qui présentent bien moins de garanties. C'est FILLON qu'il nous faut pour notre avenir, pour tenir le cap de notre république, pour arriver à bon port ! Et avec du bonheur plein les poches, c'est ce que je vous souhaite.

Posté par Vu du Donon à 21:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

FILLON est un chef d'Etat.

François FILLON s'exprime dans les colonnes du "PARISIEN".

"La clé de notre redressement, c'est la lutte contre le chômage. Je pense que passer de 10 % de chômage à 4 ou 5 %, ce qui est un quasi-plein-emploi, est possible en cinq ou six ans. C'est long. Donc, je propose de baisser immédiatement les cotisations sociales payées par les salariés ce qui fait augmenter le salaire direct". (Le Parisien)

Fran_ois_Fillon

Ce que notre candidat n'oubliera pas lorsqu'il sera aux commandes du pays c'est que tout est une question de confiance et de stabilité entre les Français et leur président : les deux sont nécesaires sur le long terme et se vérifient sur le même horizon. François FILLON a l'expérience de diriger la France; il nous l'a démontré et le fera encore. 

Souvenez-vous d'Antoine PINAY, de René MONORY, de Raymond BARRE : les trois ont été des serviteurs dévoués de la République française et eurent des qualités proches de celle du futur président FILLON. 

Posté par Vu du Donon à 15:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 avril 2017

Le départ (provisoire) d'un colosse.

ramses_II_en_promenade

Si vous ne fréquentez pas régulièrement l'Université de Strasbourg, vous n'aurez sans doute pas remarqué que RAMSES II a quitté Strasbourg pour la première fois depuis 1938, année où il a été installé dans la capitale alsacienne. C'est le Professeur Pierre MONTET, égyptologue de renom, qui avait découvert la statue du Roi-Dieu de la vallée du Nil. RAMSES II avait fait sculpter sa propre statue dans un bloc de diorite. Trois tonnes, plus de deux mètres de hauteur et 3000 ans d'histoire, voilà les caractéristiques de cette merveille.

Rassurez-vous, cette statue va revenir à sa place à Strasbourg; elle n'a été que prêtée à KARLSRUHE le temps d'une exposition dans le cadre du "Badisches Landesmuseum" qui se tient au Château de notre ville voisine. Je vous conseille d'y aller avant le 18 juin 2017. L'Egypte fait partie de ces cultures qui ont bâti la nôtre avec la Grêce et Rome c'est pourquoi l'égyptologie est à la mode et attire tant d'amateurs.

L'Association des Amis de l'Université de Strasbourg présidée par le Professeur Jean-Daniel Tempé ne pouvait

Ramses_Personen_in_der_Ausstellung

manquer de donner à cet évènement une place importante dans son programme, comme nous le disait mon ami Antoine Gaugler, secrétaire général adjoint, qui a organisé le déplacement. Sachez que le règne de RAMSES II dura 66 ans et fut ainsi le plus long de l'Egypte ancienne. Alors que le pays était en crise, il connut un âge d'or culturel et économique lorsque RAMSES II mourut. Connu pour son habileté diplomatique, RAMSES II signa le premier traité de paix de l'Histoire avec les Hittites après la célèbre bataille de Kadesh. RAMSES II est le constructeur du temple d'Abou Simbel, du ramesséum de Thèbes ou encore des colonnades du temple de Louxor.

Je n'en dirai pas plus mais je voulais vous mettre en appétit et vous suggère de faire la visite de cette exposition à deux pas de chez nous et pour 12 € d'entrée du mardi au dimanche de 10 à 18 h.

Posté par Vu du Donon à 18:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le règne de la tromperie signée HOLLANDE et Macron

hollande_et_gantzer___coups_de_SMS

Je vous transmets ci-dessous un extrait du Monde traitant des relations entre Hollande et Macron. C'est tout à fait révélateur ! La victoire que F. HOLLANDE ne pouvait plus espérer, il essaie de l'obtenir en se cachant derrière MACRON avec l'aide de GANTZER, organisateur des fuites dans la presse. Les Français seront-ils dupes ? Ils ont déjà payé très cher les fausses promesses de Hollande au BOURGET et aux aciéries de Florange en Lorraine.  

Un article du Monde publié ce vendredi 31 mars dévoile clairement le secret de polichinelle du moment : Emmanuel Macron est le protégé de François Hollande.

"Emmanuel Hollande", "François Macron", François Fillon l'avait donc bien deviné. Le président de la République et le candidat d'En Marche !, c'est blanc bonnet ou bonnet blanc. Ce vendredi 31 mars, le quotidien Le Monde a publié un article qui témoigne de l’évidente proximité entre les deux hommes.

"Le fils qu'on voudrait avoir"

"Ils échangent toujours des SMS", explique le quotidien. "Le président, qui dissèque la stratégie de son ancien protégé, lui conseille notamment de "rester de gauche". Malin, le président se garde toutefois d'exprimer un soutien trop manifeste à son ancien Premier ministre. Pas question de l’affaiblir en lui faisant le baiser de la mort comme celui que lui a fait Manuel Valls récemment. Il déclare donc, toujours selon Le Monde : "Je ne veux pas prendre une position qui pourrait lui être défavorable. Déjà que Fillon dit qu’il est mon "porte-serviettes".

Sur le même sujet:      

Il faut dire que les deux hommes se connaissent bien. Ils ont longuement travaillé ensemble. Si tout le monde se souvient du passage d’Emmanuel Macron au ministère de l'Économie de 2014 à 2016 où il a accompli la politique de Hollande, son poste de secrétaire général adjoint du cabinet du président, de mai 2012 à juillet 2015, est souvent occulté. Mais tout le monde n’a pas la mémoire courte. Pour Gaspard Gantzer, le chef de la communication de François Hollande, "Emmanuel, c’est le fils qu’on voudrait avoir". Gantzer est un copain d'études de Macron.

Posté par Vu du Donon à 12:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

19 mars 2017

En matière de sécurité, mieux vaut prévenir que guérir.

Fran_ois_Fillon

Notre candidat François FILLON veut défendre les Français en étant très attentif et très ferme avec ceux qui menacent notre pays. Il dit :

"Rien, je dis bien rien, n'autorise à lever l'état d'urgence contrairement à ce que le ministre de la justice prétendait en début de semaine.

Face aux enjeux terribles auxquels nous sommes confrontés, l'insouciance n'est pas de mise. 

Car enfin, que s'est-il passé depuis seulement quelques jours ? Une attaque sans précédent d'une bande dans un lycée, un attentat au FMI, une fusillade dans un lycée de Grasse, l'égorgement de deux personnes par un membre de leur famille radicalisé. 

Hier encore, un individu fiché a attaqué des militaires de sentinelle à Orly après une fusillade à Stains. 

Et à chaque fois, on nous explique qu'il s'agit de drames isolés. Mais cela ne trompe pas les Français qui constatent chaque jour que l'insécurité grandit en France. 71% d'entre eux considèrent qu'elle s'est dégradée avec la gauche. Et ils ont raison.

Alors contre la violence barbare, notre vigilance doit être maximale.

Pour ma part, je la combattrai de toutes mes forces, en pourchassant et condamnant tous ceux qui entretiennent avec elle des sympathies suspectes.

Je combattrai tous ceux qui propagent la haine sur notre territoire."

Faisons-lui confiance comme président de la république car il a l'expérience de cinq années comme premier ministre et d'une trentaine d'année comme élu de la république. Ce n'est pas le moment de se lancer dans des expériences basées sur des théories tirées de doctrines livresques. La vie de nos concitoyens peut être en jeu.

Posté par Vu du Donon à 14:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 mars 2017

Parmi les obscurs de la désinformation...

journaliste

Les chroniqueurs en tous genres, les journalistes démolisseurs, les propagandistes par choix, sont nombreux et sans doute majoritaires dans les médias de gauche. Ils agissent par plaisir et espèrent se faire un nom parmi la cohorte des nihilistes. J'en ai repéré quelques-uns; l'un d'eux s'appelle Bruno ROGER-PETIT; il est âgé d'environ 55 ans. Voici ses faits d'armes qu'il porte en bandoulière :

"Entré à Antenne 2 en 1988, il est grand reporter au service de politique intérieure de 1988 à 1994, puis présentateur des journaux de Télématin et du Journal de la nuit (1994-1998). C'est en occupant cette dernière fonction qu'il se fait remarquer par un style de présentation de journal télévisé plutôt décalé et impertinent. Par exemple, le 19 octobre 1997, il termine le journal en jetant ses fiches par terre. À la suite d'une interview au magazine Technikart, paru en octobre 1998, dans laquelle il discute la ligne éditoriale de sa rédaction, il est licencié par sa direction.

Le 20 juillet 2008, à l'antenne d'Europe 1, il avoue être l'auteur des blogs François-Mitterrand-2007, François-Mitterrand-2008 ainsi que du livre François Mitterrand 2008, il revient…. Le blog François-Mitterrand-2007, faisant commenter la campagne présidentielle 2007 par l'ancien président de la République François Mitterrand de façon posthume, avait suscité de nombreuses réactions et rumeurs sur l'identité de son auteur au sein de la classe politique française.

« Journaliste de seconde zone, Bruno Roger-Petit a trouvé dans l’attaque frontale de personnalités un moyen de se hisser dans un petit monde médiatique qui semble le fasciner. Ce mitterrandiste convaincu né en septembre 1962 s’est fait depuis quelques années le spécialiste des indignations « politiquement correctes ». Sa panoplie, sur laquelle il fonde toute sa réflexion, se compose du crime d’arrière-pensée, de l’attaque personnelle et du procès d'intention. À longueur d’articles, BRP s’emploie à aligner des interprétations obsessionnelles et à mettre au jour des non-dits largement fantasmés. Une « pensée » qui croit lire entre les lignes mais qui, en réalité, repose largement sur le néant… »

Julien Salingue d'Acrimed écrit en 2016 que Bruno Roger-Petit est « expert en football, en mauvaise foi et en arrogance." (Wikipédia) 

Hier, celui qui s'attend évidemment à recevoir le "Prix PULITZER", s'est focalisé sur la garde-robe d'un candidat. Lui doit se promener en jean's ou en bermuda en été comme en hiver dans les salons parisiens, peu importe puisque c'est sûrement son intelligence qui le rend brillant.

Posté par Vu du Donon à 20:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 mars 2017

Si...; tu seras un homme mon fils

if_by_r_kipling

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d’un mot ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur, 
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;


Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;

Tu seras un homme, mon fils.

Voici mes chers lecteurs, le cadeau que je vous fais : quelques vers extraits d'un poème de Rudyard KIPLING composé en 1910 et traduit en français par André MAUROIS en 1918. Lisez-le, imprimez-le au besoin, cela pourra vous fortifier.

Je l'offre aussi à François et Pénélope FILLON pour les consoler des bassesses qu'ils ont endurées.

Posté par Vu du Donon à 17:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 décembre 2016

Mission de la dernière chance ?

ch_tr_de_montholon

Vous souvenez-vous de Charles-Tristan de MONTHOLON ? Un fils d'une famille roturière qui s'est allié à la haute noblesse par un mariage avantageux. Il est né à Paris en 1783 et y meurt en 1853. Une carrière militaire mouvementée mais un grade de général de brigade que l'empereur Napoléon 1er lui a confirmé en 1815; juste à temps pour figurer sur la liste de dix généraux parmi lesquels l'empereur déchu l'a choisi pour l'accompagner en captivité sur l'île de Sainte Hélène. C'est ainsi que le général de Montholon a vécu avec Napoléon jusqu'à la mort de celui-ci le 5 mai 1821. C'est lui qui aurait fermé ses yeux. C'est lui aussi, d'après certains historiens, qui aurait empoisonné Napoléon 1er à l'arsenic. D'autres historiens étaient d'un avis contraire.

Pourquoi ce Montholon avait-il tant tenu à partager les dernières années de la vie de l'empereur sur cet îlot perdu en plein océan ?

C'est la question que je me pose en apprenant que Bernard CAZENEUVE venait d'accepter la fonction de premier ministre de François HOLLANDE pour les cinq derniers mois de son mandat. C'est très étrange aussi, tant il est probable que la gauche ne sera plus au pouvoir en France à partir de mai 2017 pour un certain temps. Bernard CAZENEUVE était maire de Cherbourg, puis plusieurs fois ministre (affaires européennes, budget, intérieur) pour terminer comme premier ministre. Il a chaque fois réussi assez bien mais que cherche-t-il à prouver en cinq mois de pouvoir sans lendemain ? Sans aucune marge de manoeuvre pour un ultime sursaut ?

cazeneuve_3Je le soupçonne de vouloir prouver sa fidélité à un homme qui lui a fait confiance. Belle vertu surtout en politique mais la France va-t-elle gagner quoi que ce soit à cette démonstration ? Ceux qui ont voté pour HOLLANDE en 2012, vont-ils s'y retrouver après tant de promesses puis de trahisons de ce président qui se voulait "normal" ? La France n'a rien gagné à cette présidence et François HOLLANDE aura sculpté en cinq années un profil largement critiqué par 85 % des français, il y a quelques semaines encore.

Posté par Vu du Donon à 21:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 décembre 2016

Le pays au bord du gouffre : merci Hollande !

Nous savons depuis deux, trois jours que François HOLLANDE ne demandera pas le renouvellement de son mandat de président de la République. Un moment pénible pour cet homme qui ne vivait que pour le pouvoir et grâce à la politique. Mais je ne vais pas m'acharner sur Hollande car les lecteurs de mon blog 'Vu du Donon" savent depuis belle lurette ce que je pense de ses compétences étalées au grand jour au parti socialiste et à l'Elysée depuis mai 2012.

Je vous rappellerai une seule phrase que j'avais publiée ce 5 avril 2013 dans mon blog. J'écrivais :

"CAHUZAC, ce n'est pas une affaire d'Etat !" C'est juste un homme qui a failli, dit-on au Parti socialiste. JJ AUGIER, trésorier de la campagne électorale de Fr. HOLLANDE, ce n'est pas une affaire d'Etat, c'est juste un homme qui a été imprudent en faisant des investissements juteux en off-shore. Harlem DESIR, ce n'est pas une affaire d'Etat, c'est juste un homme condamné en 1998 pour avoir bénéficié à Lille (Aubry ?) d'un emploi fictif à 8 900 euros par mois, après avoir obtenu une amnistie par Fr. MITTERRAND en 1992 concernant une dette au Trésor Public de 80 000 F. pour stationnement. Jean-Noël GUERINI à Marseille, ce n'est pas une affaire d'Etat, c'est juste un soutien accordé par Martine AUBRY malgré les doutes relatifs à ses affaires au Conseil Général des B-du-R. Dominique STRAUSS-KAHN, que le Parti Socialiste voulait imposer comme président de la république même s'ils connaissaient, tous, ses comportements transgressifs, ce n'est pas une affaire d'Etat, c'est juste un homme qui a déraillé.

Il faut s'arrêter là car en face de cette galerie de portraits, il y a juste des millions d'électeurs de gauche qui ont été trompés, dont les millions de familles -enfants compris - ont été flouées par Fr. HOLLANDE, l'homme qui ne savait rien de tout cela.

hollande_paum_

Lorsqu'on prétend ne rien savoir, ce n'est pas qu'on est innocent de tout".

 

Cette énumération se réfère simplement à ce qui faisait notre actualité en début 2013 après six mois de présidence de François HOLLANDE. Et depuis, la France s'est enfoncée dans ces désordres qui sont la marque de fabrique de HOLLANDE et du parti socialiste.

Qui est-ce qui pourrait être surpris par l'échec de cet homme dont le titre de gloire principal (d'après ses propres déclarations) est la loi sur le mariage homosexuel ? Certains s'extasient sur son courage et sa dignité d'avoir enfin renoncé à se présenter. Cependant, il n'avait plus d'autre choix. Ses soutiens le poussaient à cette décision et son premier ministre, lui-même, le harcelait pour qu'il déclare forfait. Il l'a finalement fait sous la menace des plus proches. C'est un échec énorme de toute la gauche qui a précipité les Français vers un gouffre fatal. Il est urgent de prendre des mesures de sauvetage énergiques qui ne peuvent pas venir d'une idéologie usée, ni d'une stratégie défaitiste.

Posté par Vu du Donon à 15:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 novembre 2016

Les primaires (deuxième tour)

Les primaires de l'élection présidentielle se font en deux scrutins. Le premier a eu lieu dimanche dernier le 20 novembre et a permis de choisir deux candidats pour le deuxième tour qui aura lieu ce dimanche 27 novembre. Au même endroit et aux mêmes horaires.

Vous avez le droit de confirmer votre choix de la semaine dernière ou de choisir parmi les deux restants votre candidat préféré si celui que vous aviez désigné parmi les sept n'y figure plus ce dimanche.

Entretemps, vous avez pu affiner votre choix en particulier grâce au débât qui a eu lieu hier soir le jeudi 24. N'oubliez pas que vous allez choisir le "premier de cordées" comme disent les alpinistes. Il faut qu'il connaisse bien le chemin et qu'il ait l'énergie d'aller jusqu'au sommet.

Voilà les deux candidats du deuxième tour :

primaire_2016

Le bureau de vote se trouve au même endroit que dimanche dernier. Pour le trouver facilement cliquez sur : Bureau de vote

L'essentiel est que vous ne soyez pas obligés de "picorer dans l'assiette du voisin" comme je vous le disais samedi dernier. Il est important qu'en mars 2017, le candidat de la droite et du centre soit celui qui a votre préférence.

 

Posté par Vu du Donon à 16:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

19 novembre 2016

Une élection présidentielle se prépare.

Ne pas aller voter ce dimanche 20/11 et le dimanche 27/11, c'est un peu comme si vous étiez d'accord d'aller picorer dans l'assiette de votre voisin pour apaiser votre faim. Il vaut tout de même mieux participer à la confection du menu qui vous sera présenté pour l'élection présidentielle de mars 2017 !

Il faut absolument qu'à cette élection présidentielle de mars 2017, vous trouviez un candidat qui s'engage pour vous avec un programme qui vous convienne parce que vous le jugez "BON POUR LA FRANCE". Cela se prépare dès les deux tours de la primaire. Faites cet effort le dimanche 20 et le dimanche 27 novembre d'aller choisir votre candidat de confiance.


Où devez-vous voter ?

Cliquez sur ce lien en rouge et mettez votre code postal dans la case. vous sélectionnerez le nom de votre village et vous verrez apparaitre l'adresse de votre bureau de vote.

Posté par Vu du Donon à 22:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

15 novembre 2016

Le respect des traditions.

Chaque automne depuis plusieurs années, je suis personnellement invité par Valérie qui prend ses quartiers à Paris au Bois de Boulogne jusqu'au retour des premiers rayons de soleil. C'est une tradition que j'apprécie beaucoup de passer avec la seconde de mes filles deux jours en tête à tête dans la capitale. Elle connait tout; elle organise tout; je suis dorloté comme une sorte de pacha. Cette année-ci, j'inaugure aussi le TGV sur toute la ligne de Strasbourg à Paris en 1 heure 45 à la vitesse commerciale de 320 kmh. C'est très agréable. Deux rames se croisent à 640 kmh. Cela se passe bien.

A peine arrivé, je découvre le programme concocté par Valérie : visite de l'Opéra National de Paris, plus précisément le Palais Garnier construit en 1861 à la demande de Napoléon III. Dès son inauguration le 5 janvier 1875, il est considéré comme l'un des plus beaux théâtres du monde. Nous étions sous la Troisième République.                                                                                                       

Samedi après-midi, j'ai pu apprécier le magnifique spectacle donné par la Famille Alexis GRUSS associée à la Troupe des FARFADETS. C'est le spectacle qui sera présenté dans les Zénith de toute la France au printemps prochain. Je vous conseille d'aller le voir.

Dimanche matin, nous avons visité le Panthéon qui était à l'origine une basilique consacrée à Sainte Geneviève, le sainte patronne de Paris. L'architecte retenu par Louis XV était Soufflot. Il avait l'ambition de rivaliser avec Saint-Pierre de Rome. Cependant en 1791, le monument est transformé en Panthéon national et abrite les personnalités remarquables de la nation. Par deux fois au cours du XIXème siècle, le Panthéon retrouve son rôle d'église avant d'être réinvesti dans sa destination civique à l'occasion des funérailles de Victor Hugo.

Il faut bien compter 1 h 30 pour parcourir le sanctuaire et sa crypte impressionnante par ses occupants. Les plus récents sont sans doute Jean MONNET, père de l'Union européenne, et André MALRAUX, ministre de la Culture du Général de Gaulle, qui, lui, n'y est pas par sa propre volonté.

Nous avons passé l'après-midi au théâtre Edouard VII qui avait programmé la pièce "TOUT CE QUE VOUS VOULEZ"; je vous la recommande si vous passez à Paris.

Voici quelques photos pour l'ambiance : Paris est toujours une belle ville lorsqu'on est programmé pour la découverte !

P1010565

P1010545

P1010547

P1010553

P1010552

 

 

 

 

 

P1010557

P1010562

P1010559

P1010566

P1010420

 

 

 

 

 

Posté par Vu du Donon à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 novembre 2016

Rien à ajouter là-dessus !

La grande majorité des nations du monde participe à la désignation de leur équipe dirigeante. Plus ou moins directement, les électeurs de ces pays confient à des personnages qu'ils connaissent ou croient connaître, les pouvoirs les plus étendus pour prendre des décisions dont dépendra leur avenir. C'est une grande chance que nous avons parce que nos ancêtres ont fait en sorte que cela soit ainsi.

Très souvent le droit de vote est le résultat d'une évolution sociale progressive; de rares fois, c'est par des effusions de sang dramatiques que la démocratie a gagné sa place. Dans tous les cas, un électeur a le devoir moral d'aller voter. Il a le devoir absolu de se renseigner, de se former, d'acquérir les connaissances qui lui permettront de prendre une décision réfléchie. Ce n'est pas facile du tout.

Les sociétés, lorsqu'elles sont des démocraties, sont exposées à plusieurs pouvoirs qui cherchent à jouer de leur influence. Ce qu'on appelle en général le quatrième pouvoir est souvent le plus dangereux, c'est la presse, ce sont les médias : ils manquent souvent et inévitablement d'objectivité; ils se trompent souvent (voir les derniers sondages à chaque occasion). C'est pourquoi, l'électeur qui veut se renseigner, qui veut savoir de quoi il s'agit, doit multiplier ses sources d'informations. ce n'est pas facile du tout. C'est un sacré boulot dans une vraie démocratie.

donald_trump_2

Que pensez-vous de l'élection indiscutable de M. Donald TRUMP ? Je ne peux exprimer la moindre opinion parce que ce vote du 8 novembre 2016 est respectable. Les électeurs américains ont voté; ils ont choisi clairement un homme que rien n'empêchait d'être candidat; ils ont voulu lui confier le gourvernail des Etats Unis d'Amérique. Le président sortant M. Barack Obama donne l'exemple en préparant dès aujourd'hui la transmission du pouvoir qu'il avait obtenu de la même manière. Ce sera fait le 20 janvier 2017. Il respecte, lui aussi, les électeurs américains.

Nous ferions bien de nous préparer à l'échéance similaire qui aura lieu en France en mars 2017. Nous avons le temps de nous préparer à ce choix crucial. Nous avons l'obligation de voter pour désigner notre prochain président. Ce n'est pas facile du tout. J'espère que lorsque l'élection française sera passée, tous les peuples du monde respecteront notre choix.

Posté par Vu du Donon à 17:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :